jeudi 2 août 2018

Des hydrangéas...

2018, une année propice aux hydrangéas?
L'année 2017 s'était distinguée par une gelée destructrice fin avril. Tous les hydrangéas avaient énormément souffert. Peu ou pas de fleurs... Cela leur a peut-être permis de se prendre des forces pour cette année. Nous avons été largement récompensé de notre patience...

Les aspera:

aspera "Villosa"
Le plus spectaculaire par sa taille (3 mètres!) et son bleu-violet malgré une terre pas vraiment acide...
 A l'assaut de la lune?...








Aspera "Hot chocolate" qui doit son nom à la couleur brune de son feuillage (la photo n'est pas très fidèle)












Aspera "Robusta", encore jeune mais très prometteur...


Les paniculata:











paniculata 'Crug farm"







Paniculata "Limelight"


Les macrophylla:


Macrophylla "Glyn church" dont les pétales commencent à rougir...







             



               paniculata "Lanarth blanc"























Les arborescens:


Arborescens "Annabelle" en compagnie de la rose "Kanterbrau"



Les pétales verdissent au fil des semaines ....


Les heteromalla:


 
heteromalla "June pink"



                                                                   heteromalla "Jerymyns Lace"


heteromalla "Xanthoneura"






heteromalla "Long white"

Les quercifolia:

 Un mélange de quercifolia "Snowflake" et "Alice"
En attendant leur feuillage rougeoyant...

Vers un réchauffement? Une preuve...

Une preuve que notre planète se réchauffe? En voilà peut-être une...



 Ce lagerstroemia en fleurs fin juillet!!! 
Bon, pas une super beauté car il se remet à peine d'une gelée qui me l'avait fait penser mort...
J'avais hésité à l'acheter dans une foire aux plantes voilà quatre ans. Mais la pépiniériste m'avait dit : "Avec le réchauffement de la planète, il peut peut-être fleurir chez vous..." Bingo! Après deux ans de boutons prometteurs mais qui ne s'étaient jamais épanouis faute de chaleur suffisante, c'est chose faite cette année!
Affaire à suivre....

Araignée, mon amie...

Je ne pourrai jamais détester une araignée! Trop belle! Et quelle artiste!
Araignées, je vous aime...
Pour profiter de la taille maximum, cliquer sur la photo.

vendredi 6 juillet 2018

Un jardin pour s'y reposer...

C'est un fait, nous ne nous prenons pas suffisamment le temps de nous poser, et mieux, nous reposer dans notre jardin.
Tous les jardiniers vous le diront, impossible de s'asseoir plus de cinq minutes. Un détail attire notre regard et nous voilà repartis avec le sécateur, la brouette....
Plus d'un visiteur nous l'ont déjà dit, notre jardin invite à la détente et au repos. Nous prenons ça pour un compliment...
Profitant du soleil qui nous honore de sa présence depuis plusieurs jours, j'ai fait l'inventaire des petits coins  propices à ces moments de répit et à la rêverie...

Devant la chambre au potager...

Sous le pommier reinettes-clochardes



Tout au fond du jardin, sous les actinidias qui, bientôt, donneront une ombre bien appréciable par ces fortes chaleurs...

Sur la terrasse de l'atelier, au milieu du jardin, avec une vue plongeante sur les parterres fleuris...
encore plus convivial....



Sur la petite terrasse "aux cinq sens", où l'on peut paisiblement à la fois écouter couler le petit ruisseau, respirer le parfum subtil de rosiers des plus odorants, profiter d'une jolie vue sur les parterres fleuris, apprécier la douceur du moment et pourquoi pas savourer un petit macaron maison...



Sur le banc en pierre à côté du bassin...

Sous la tonnelle à l'abri des clématites en fleurs...


Ou bien caché sous le rosier American Pillar...


Que l'embarras du choix!....

mardi 5 juin 2018

Un rond de sorcière

Depuis plusieurs années, nous avions remarqué de jolis champignons blancs dans le pré jouxtant notre jardin et que notre voisine a gentiment prêté à notre vache jersiaise de compagnie, Bohême.




Depuis 2 ou 3 ans, nous nous étions aperçu qu'un cercle de 4 à 5 mètres de diamètre apparaissait.  L'herbe fonçait à sa circonférence. Et nos fameux champignons blancs qui ressemblent à des rosées des prés et parfaitement comestibles poussent tous régulièrement sur cette circonférence.





Je vous ai décrit là un rond de sorcière ou cercle des fées, ou moins poétique mycelium annulaire.
Et les fameux champignons ne sont pas des rosés des prés (le fait qu'ils apparaissent en mai nous surprenait un peu...) mais des mousserons de printemps ou tricholomes de la Saint-Georges!
Évidemment, je suis allée chercher quelques renseignements sur la "bible internet" et pour ceux que cela intéressent, redirigez-vous vers ce site qui est très intéressant...
http://www.gerbeaud.com/jardin/decouverte/rond-de-sorciere-et-mysteres-de-champignons,1056.html

Les vedettes du moment...

Cette année tous les propriétaires de jardin sont heureux, leurs jardins sont particulièrement beaux . Le nôtre ne fait pas exception... La météo, bien que très bizarre, et pour ceux qui ont eu la chance de passer à côté des orages destructeurs, a été très favorable à la végétation. Nous faisons partie des chanceux!
Les viburnums, cytises, lilas, tulipes, arbres fruitiers, sureaux,  rosiers, pavots, pivoines, certains iris, et j'en oublie, ont eu ou ont encore une très belle floraison. Mais quelques variétés ont retenu mon attention, je vous en fait profiter.

Les glycines



 
                                                   Wisteria floribunda 'macrobotrys' (glycine japonaise)



 Wisteria floribunda 'rosea'(glycine japonaise) menée en arbre. Il a fallu attendre une vingtaine d'années pour qu'elle daigne fleurir! Mais elle se rattrape bien!
Un conseil, achetez vos glycine en fleurs! Celle-ci ne devait pas être greffée...

Wisteria venusta 'alba' (glycine gracieuse ou soyeuse)  menée en arbre également.
 Le jardinier avait fort heureusement installé des supports très costauds..
Un parfum puissant!

Peut-être ignorez-vous les différences entre les glycines chinoises et les japonaises?

 Chez les chinoises, les fleurs apparaissent avant les feuilles, elles s'enroulent par la gauche,  
dans le sens inverses des aiguilles d'une montre ( comme les haricots à rame et le liseron...) et elles fleurissent avant les japonaises.

Les japonaises, elles, sont plus tardives, fleurissent après l'apparition des feuilles et s'enroulent par la droite, dans le sens des aiguilles d'une montre (comme le houblon ...)

Le sens d'enroulement est un caractère génétique. Il fait référence à la course du soleil.
Dans le sens des aiguilles d'une montre ( par la droite), face à la plante, le dos au nord, les spires suivent la course du soleil dans le ciel. Et inverse pour l'autre sens.
Tous les cyclones de l'hémisphère nord tournent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre (à gauche).


Les hydrangea heteromala


 hydrangea heteromala 'Jerymyns Lace'



                    hydrangea heteromala 'Long white'

  
                          détail...





                    hydrangea heteromala 'June pink'



hydrangea heteromala 'Xanthoneura'

Ces superbes hydrangeas ne sont pas très connus. Je les ai trouvés à la pépinière de la Thyle, en Belgique. Ils m'ont été livrés en parfait état et pour des frais de livraison qui ne valent pas le déplacement...

http://www.pepinieredelathyle.com/hydrheteromala.htm 


Un rosier :

multiflora 'inermis'

Une bouture d'un rosier que j'avais remarqué sur le parking de l'Intermarché de Sées. Ce dernier est taillé et ne dépasse pas un mètre de hauteur. J'ai décidé que celui de notre jardin vivrait sa vie.. Et voilà le résultat... Et si vous pouviez profiter de son odeur...
Grâce à Jacqueline et son amie qui sont venues dernièrement visiter notre jardin, je connais enfin son nom! C'est un rosier multiflora 'inermis' (sans épines).




détail...

Les cornus kousa

J'avais remarqué à la fin de l'hiver l'abondance des futurs boutons floraux (voir articles du mois de janvier 2018) de tous les cornus kousa. Pas de gelée catastrophique cette année. Les cornus ont tenu leur promesse!




Cornus kousa 'Wietings'
et au second plan Cornus kousa 'Satomi' dont les bractées commencent à rosir.
 

                                 Détail de 'Wietings'. Les bractées sont bordées d'un fin liseret rose.







Cornus kousa 'radiant rose'
Dans quelques jours toutes ses bractées auront viré au rose ...





Cornus kousa 'Mont Fuji' Les bractées sont plus petites mais abondantes.






  


Des bractées? 

Les fleurs du cornus kousa sont insignifiantes, réunies en glomérules. Elles sont entourées de quatre bractées de 4 à 6 centimètres de même forme que les feuilles de couleur crème, puis blanches et enfin elles se teintent de rose .
Les fleurs donnent des fruits globuleux de 2 à 3 cm de diamètre, rose puis cramoisis en fin d'été, comestibles et de goût agréable.