lundi 27 juillet 2020

Juillet en été...

Ce mois de juillet est estival … Normal, me direz-vous! Du soleil, des températures douces, quoiqu'un peu fraîches la nuit et le matin. Ne manque que la pluie(la nuit!!!). Le jardin en réclame et les jardinier également 

Les figuiers apprécient cette météo:                                          




         des figues blanches...




















          



… et les figues noires de Bordeaux, succulentes!






Les moissons sont terminées... 
A l'horizon, le massif d'Ecouves, point culminant de la Normandie, et sa forêt domaniale.
(pour profiter de cette photo, cliquez sur l'image)





Les pieds de chicorée (endives), de l'année dernière, sont en fleurs. Un bleu tellement intense!!!










                                                                                                                                   

                                           



lundi 27 avril 2020

Une année si particulière...

                                                  L'agenda était prêt :
Ouverture pour le Neurodon, comme de plusieurs années, début mai.
Ouverture du jardin en nocturne pour "Pierres en lumières", fin mai.
Les "Rendez-vous aux jardins" le week-end des 6 et 7 juin...
Peu de chance que tout cela existe en 2020 ...
Pas de visiteurs au jardin, pas d'hôtes dans nos chambres... Jusqu'à quand? Bien malin qui peut le dire... 

Et dire que la nature nous comble cette année (merci!!!!) et que nous ne pouvons pas en profiter ensemble!
J'ai donc sillonné notre jardin en long, en large et en travers et je partage.... Vous n'aurez pas tout perdu.
Et bonne nouvelle, la Nature m'a dit qu'elle nous donnait rendez-vous l'année prochaine! Ne désepérons pas! 
Je vous laisse découvrir...

des viburnums....

                    Je ne sais plus où donner de la tête.... Les viburnums s'y mettent aussi!!!!
Je repars au jardin....
                                      Pour profiter au maximum des photos, cliquez dessus...


 Le viburnum plicatatum 'Shasta'




 Le viburnum opulus (boule de neige)






 Le viburnum plicatum 'Pink beauty'

Les un peu plus discrets....

En cette fin du mois d'avril, les glycines, viburnums et autres pivoines ont la vedette, du moins c'est ce qu'ils croient....
Mais en cherchant bien , d'autres végétaux  du jardin, quoique plus discrets, sont également remarquables. Il n'est pas question que nous les oublions...

 La clématite 'Guernsey cream'

 
 Une plante peu ordinaire et qui aime les hivers doux sous peine de ne pas fleurir...
Le mathiasella bupleurïdes 'Green dream' 




                                                     La clématite montana 'Van Gogh'


 

La doronic 




 Le lilas 'Belle de Moscou'



 Les jolies petites pâquerettes de la pelouse...



 Une pervenche qui a décidé qu'elle pousserait bien là....


 L'arbre de Judée à la floraison fidèle et abondante... Les insectes butineurs sont ravis...


 Un jeune et prometteur cornus controversa 'variegata'


 Ah! Ce n'est pas un végétal, mais une vedette quand même....

 

La complicité des lilas et des cytises....

J’aurais tendance à dire que le hasard fait bien les choses... Mais est-ce vraiment le fruit du hasard que les cytises et les lilas fleurissent à la même période ??
Et pourquoi cet enthousiasme? Regardez les photos et vous comprendrez....






samedi 25 avril 2020

Pivoines arbustives....


Trois pivoines arbustives dans notre jardin, plantées depuis........ plusieurs années!!!!
Alors, à chaque printemps, je scrute chacune d’elle pour déceler le moindre petit bouton floral....
Cette année, deux pour la paonia pourpre suffruticosa ‘Maroon’, trois pour la rose pâle  et délicatement chiffonnée suffruticosa ‘Pink light’ et sept pour la jaune ‘Lutea’
Le double l’année prochaine?....

                                    pour profiter pleinement des photos, cliquer dessus...











                   Ce joli scarabée apprécie particulièrement le pistil de la pivoine ‘Pink light’.



Celle-ci n'est pas une arbustive, mais un heureux mariage entre une arbustive et une herbacée.
Cette nouvelle variété hybride , Itoh, nous ravit par sa floraison abondante, sa rigidité, sa taille plus réduite et une très bonne santé.
Celle-ci se nomme 'Scarlet heaven'.


vendredi 24 avril 2020

Un feu d’artifice de glycines.....


Cette année, les glycines japonaises et leur cousine la chinoise nous comblent de bonheur.... Deux sont montées en arbre. Le jardinier a du leur fabriquer de solides supports et maintenant elles s’étalent gracieusement en parasols..... 

la chinoise.....




                                                                
et la japonaise, ci-dessous, un détail...



Un détail de notre jolie chinoise.... et derrière sa cousine japonaise rosée qui a mis seize ans pour daigner fleurir. Elle se rattrape largement....

   



       

 De pied.....





La glycine japonaise « Macrobotrys » profite d’un support qui surplombe l’allée.  Ses grappes peuvent atteindre un mètre de long!!!...Dans deux ou trois ans, elle formera un tunnel au parfum enivrant...









Un seul regret.... Je ne peux pas partager leur parfum!

samedi 28 mars 2020

Confinement au jardin..


Nous sommes des privilégiés... Jamais je ne pourrai assez remercier notre jardin!!!

En cette période si étrange, où nous sommes pour une fois tous sur le même pied d'égalité, il y a malgré tout  ceux qui sont confinés à l'étroit et d'autres qui ont la chance de pouvoir mettre le nez dehors... J'ai une pensée pour les premiers et leur souhaite beaucoup de courage...

Mais le printemps est là et avec lui, le soleil....











Les narcisses sont au rendez-vous et un petit insecte adore le jaune....
                                  
                        
 
                                                                               







 Oscar, le cochon vietnamien profite lui aussi du jardin. C'est une véritable tondeuse à gazon... Et de temps en temps il s'offre une petite pause...


Accolade est un ravissant cerisier du Japon, offert par nos enfants, il y a six ans maintenant...


J'avais oublié que le jaune de la corète du Japon était si chaud….






 Le charme du fond du jardin est un arbre remarquable...
Je me suis permis de rentrer dans son intimité...


 







Travail de terrassement au fond du jardin.
Dégager les cailloux et les débris de matériaux divers et variés. Mettre de côté le bon terreau issu de la décomposition des feuilles, gazon, branchages entreposés là depuis de nombreuses années. Aplanir
cette butte. C'est le travail titanesque que le jardinier a accompli pendant plusieurs jours... 
Merci au confinement???
           Ne restera plus qu'à installer une jolie clôture en ganivelle, quand les magasins rouvriront leur porte!
A droite, nous apercevons notre superbe charme. Ce dégagement l'a bien mis en valeur...



             
           La haie en saule-osier avait plus de vingt ans... Cette année, que du bois mort...
   Nous l'avons donc arrachée et repiqué des boutures qui n'auront plus qu'à s'enraciner. 
           Pas de problème, le mois de mars est le mois idéal pour ce genre d'opération... 
                   A l'endroit, à l'envers, ça fonctionne pratiquement à cent pour cent...





                          Refaire un bassin qui fuit, confinement ou pas, il fallait le faire...



Et quand l'eau revient, le charmant bruit du ruisseau récompense le jardinier de ses efforts...






Et pendant ce temps-là un coq et deux poules s'occupent des vers dans le potager...

















Et le couple de canards indiens, des limaces....